Agenda

DUST EATER & APHOV

Dates
09 Juin 2018 14:00
13 Juin 2018 15:00
14 Juin 2018 16:30
24 Juin 2018 14:00
05 Juillet 2018 14:00
07 Juillet 2018 18:00
11 Juillet 2018 14:00
14 Juillet 2018 14:00
18 Juillet 2018 18:00
22 Juillet 2018 14:00
28 Juillet 2018 16:00
03 Août 2018 14:00
09 Août 2018 17:00
11 Août 2018 14:00
17 Août 2018 18:00
24 Août 2018 15:00

Dust Eater, 2007-2009
Pope.L
3:55 mn, anglais

Un certain nombre d’œuvres de Pope. L est lié à l’histoire de l’art de l’homme blanc, comme Dust Eater à Bruce Nauman, ou par Hole Inside Yves Klein Ass Hole (2000) où il fait référence aux Antropometries de Yves Klein. Dans cette œuvre, Yves Klein utilisait le corps féminin comme un pinceau.
Dans la performance de Pope. L, on peut voir l’artiste endosser un masque africain tout en appliquant une peinture acrylique de Jelly and B&W sur ses fesses pour en laisser les empreintes sur un papier de Kwanzaa. Alors que Yves Klein manifeste pour le vide, Pope. L manifeste pour le trou. Il conçoit une Théorie des trous, dans laquelle il suggère la puissance connective par défaut des trous. Les défauts sont, selon l’artiste, les ruptures qui provoquent et produisent une conscience, créant un état de distinction qui évoque deux condition simultanées: d’échec et de perte mais aussi d’opportunité et de possibilité. .

APHOV (A Personal History of Videography), 2005-2007
Pope.L
15:38 mn, anglais

Derrière la forêt, il y a un théâtre improvisé avec canapés et chaises devant un grand écran en bois. Dans APHOV (Une Histoire Personnelle de Vidéographie), Pope.L filme un homme qui porte le masque de Donald Rumsfeld. La vidéo dévoile les dessous d’un tournage, pour mieux révéler le mécanisme de production et d’orchestration de l’illusion, en évoquant un véritable « théâtre de la guerre ».

#Projections