Centre de culture contemporaine — Montpellier
Gradin
Photo © Brice Pelleschi

Œuvre

Gradin

2013

Créé en 1880, suite à l’invention du téléphone et à la construction des premiers centraux de communication manuels, l’annuaire téléphonique est un objet à la fois personnel et collectif qui, aujourd’hui, devient quasi obsolète.

Pour sa pièce, Célia Picard réutilise l’ensemble de ces volumes qu’elle compacte pour former un mobilier en forme de gradin invitant à la pause et la conversation.

Accumulation d’annuaires eux-mêmes composés d’une compilation de milliers de noms et de contacts, ce gradin fonctionne et dialogue avec l’œuvre du collectif kom.post installée en face.

Il permet ainsi aux spectateurs de s’asseoir côte à côte, d’échanger et d’assister aux enregistrements de Radio kom.post, en prenant appui sur ces fragiles compilations de données devenues meuble.

2 500 annuaires posés sur 
la reliure entre deux murs