Centre de culture contemporaine — Montpellier
Centro di permanenza temporanea
© Adrian Paci

Œuvre

Centro di permanenza temporanea

2007

Centro di permanenza temporanea, 2007
Projection vidéo 5 mn 30
Courtesy Galerie Kaufmann Repetto

 

Le travail d’Adrian Paci se plaît à rendre compte de la réalité à travers une poésie qui exacerberait les non-sens de celle-ci.
Alors qu’en 1997 Adrian Paci fuit les violentes émeutes en Albanie pour se réfugier avec sa famille en Italie, il se consacre à l’histoire collective, dans des projets qui mettent l’accent sur les conséquences des conflits et des révolutions sociales. Centro di Permanenza Temporeana est une métaphore visuelle, poétique et tragique de la condition des migrants. Chacun monte sur une passerelle qui doit mener à l’avion qui leur permettra d’atteindre un ailleurs. Les visages sont graves, empreints d’une certaine solennité. Un travelling arrière révèle l’impasse générale de ce mouvement. L’ailleurs n’est pas au rendez-vous, la passerelle ne mène à aucun avion.