Centre de culture contemporaine — Montpellier
Carnet de voyage virtuel en Corée
© Léa Rogliano

Œuvre

Carnet de voyage virtuel en Corée

2015

Carnet de voyage virtuel en Corée du Nord est produit par Aura Films.
Avec le soutien de la Commission Arts Numériques de la Fédération Wallonie Bruxelles, avec le soutien de la Scam, Société civile des auteurs multimédia, et de La Bellone, maison du spectacle
Une coproduction de la Fabrique de Théâtre / Service des Arts de la Scène de la Province de Hainaut, et de Mons 2015, Capitale européenne de la Culture, dans le cadre des résidences Un pas de côté.

Carnet de voyage virtuel en Corée du Nord est le récit mouvant du voyage virtuel que mène actuellement et pour un temps encore indéterminé Léa Rogliano dans le dernier pays sans internautes, la Corée du Nord. Depuis le mois d’octobre 2014, l’auteure a décidé de séjourner dans l’hôtel Yanggakdo, situé sur l’île Yanggak qui sépare Pyongyang en deux, un haut lieu du tourisme nord-coréen. L’installation vidéo My room in the Yanggakdo Hotel rend compte de ce séjour.

De fait, si le tourisme se développe dans le pays avec cinq milles touristes occidentaux en moyenne chaque année, le voyage reste le même ; un séjour de quelques jours calculé au millimètre près par un régime exsangue à la recherche de devises, où les contacts avec les habitants non homologués sont interdits et où tout est mis en place pour véhiculer la propagande du régime des Kim.

L’installation invite à pénétrer dans l’espace de la chambre telle que l’a reconstituée l’auteure et à profiter de la vue sur la ville, des programmes de télévision et à s’interroger sur ces images postées par d’autres qui se répètent invariablement et dans lesquelles cependant il est possible de discerner de nombreux détails, qui racontent l’évolution de la ville et du pays qualifié de plus fermé au monde.

My room in the Yanggakdo Hotel fait partie d’un ensemble de productions relatives au projet transmedia intitulé Carnet de voyage virtuel en Corée du Nord. L’installation évolue au fil du temps en s’enrichissant de nouveaux éléments vidéos, de nouvelles interrogations partagées sous forme de lettres et de nouvelles recherches qui sont entreprises durant chaque période d’exposition. La recherche entreprise durant Global Snapshot sera restituée le 22 mai à 20h.