Centre de culture contemporaine — Montpellier
Black Sea Files
© Ursula Biemann

Œuvre

Black Sea Files

2005

Installation vidéo, double projection, 43 mn

Black Sea Files est une enquête de terrain sur une aire géographique autour de la Mer Caspienne et ses ressources pétrolières – zone d’extraction la plus ancienne au monde. Un nouvel oléoduc souterrain géant traversant le Caucase pompera bientôt le pétrole brut caspien pour l’acheminer jusqu’à  l’Occident.* Celui-ci passe tout près d’un terminal high tec voué à la circulation pétrolière, et traverse la vidéo comme un fil conducteur. Pourtant le récit développé est loin d’être linéaire.  Contournant les personnages principaux de cette histoire, la vidéo met en lumière une multitude de seconds rôles. Ouvriers pétroliers, fermiers, réfugiés et prostituées qui vivent le long de l’oléoduc apparaissent et contribuent ainsi à une géographie humaine élargie qui se substitue aux pratiques singulières et hautement significatives des politiciens du pétrole et de ses entreprises.

Prenant pour méthode celle d’une enquête de terrain, telle que pratiquée par les anthropologues, les journalistes ou même les agents secrets, The Black Sea Files explore également les modalités d’une pratique artistique  qui s’intéresse à la façon dont l’information et l’intelligence visuelle sont identifiées, la façon dont elles circulent, et sont parfois non divulguées.

Black Sea Files fait partie d’un programme de recherche B-Zone, en collaboration avec Angela Melitopoulos, Lisa Parks et Anselm Franke.

Les vidéos d’Ursula Biemann explorent ainsi le monde selon des protocoles libres, toujours en décalage avec ce que l’on en sait, à la lisière de l’information officielle pour mieux en révéler les petits et grands retentissements collatéraux.

 

* L’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (parfois abrégé en oléoduc BTC), ouvert en 2005, transporte sur 1776 km le pétrole brut du champ pétrolifère d'Azeri-Chirag-Guneshli sur la mer Caspienne jusqu'à la mer Méditerranée. Sa longueur totale est de 440 km en Azerbaïdjan, de 260 km en Géorgie et enfin de 1 076 kilomètres en Turquie.