Centre de culture contemporaine — Montpellier
Architekturpille
Aurélien Mole © La Panacée

Œuvre

Architekturpille

1963

Pilule collée sur papier.

Collection Atelier Hans Hollein, Vienne

 

Figure emblématique de l’architecture radicale autrichienne, Hans Hollein déclare en 1967 : « Tout est architecture ». Des premiers collages et photomontages des années 1950 aux réalisations architecturales plus tardives, il développe une approche environnementale et psychologique de l’architecture (il fut l’un des théoriciens de l’architecture psychotropique). Les deux œuvres présentées à La Panacée appartiennent à cette pensée d’une architecture dématérialisée qui porte une critique du fonctionnalisme et des mégastructures. Produite à l’époque de la pratique politique du contrôle mental, de l’usage du LSD et autres « design drugs » par les communautés hippies comme par l’armée américaine. Architekturpille est une pilule qui, en modifiant notre perception, permettrait de faire l’expérience d’un espace architectural totalement produite par des altérations psychiques.