Centre de culture contemporaine — Montpellier
Anthropocene serie
© David Thomas Smith

Œuvre

Anthropocene serie

2010

Beijing International Airport, Beijing, People’s Republic of China
Las Vegas, NV, United States of America

Photographie, caisson lumineux

120 x 180 cm chacun

Courtesy de l’artiste

David Thomas Smith est un artiste qui a développé son propre « langage des nouveaux médias » à partir des motifs de prises de vues extraites de captures d’écran de Google maps.
Le terme « anthropocène » qui vient de la géologie, fait référence à une ère terrestre qui aurait débuté avec la densification des activités humaines, dont l’impact aurait touché l’écosystème de façon significative. La série de photographies éponyme reflète les structures complexes qui composent les centres du capitalisme mondial, transformant les paysages aériens en grands ensembles de production industrielle, de stockages d’informations, de plateformes d’interconnexions. David Thomas Smith travaille la photo comme une mosaïque ou un tissage, dont les éléments constitutifs reprendraient le dessin d’ensemble de la composition. Mêlant ainsi micro et macrocosme, l’artiste joue sur les échelles pour nous montrer une mise en abyme vertigineuse.