Centre de culture contemporaine — Montpellier
#4.Montpellier
© Editions Infra

Œuvre

#4.Montpellier

2015

Protocole de travail avec du public

L’intervention de jourdepaye à La Panacée repose sur le principe de workshop continu déployé sur toute la durée d'exposition en vue de réaliser un journal quotidien, sous forme d’affiche. Ce journal ne présente pas l'actualité passée mais celle du lendemain ; un quotidien du futur. Cette production, au-delà d’une réaction à l'actualité, pose la question du mécanisme de spectacularisation de l'information par les médias. Comment les médias manipulent-ils l'opinion publique? Comment dérive-t-on d'un journalisme d'investigation à l'information-divertissement ?

Au quotidien, chacun d’entre nous est confronté à l'omniprésence de l'information, au renforcement du direct, sans recul critique. Durant le temps de la manifestation, jourdepaye replace ce temps critique au cœur de leur protocole de travail, temps nécessaire à la compréhension du monde qui nous entoure. Le journal du lendemain ne revêt pas la forme classique d'un quotidien. Composé de textes, d'images, de résultats de recherches, sans obligation marchande, il est exempt de publicités, scoops, et règles imposées par les investisseurs.

jourdepaye installe son comité de rédaction à même les salles d’exposition, entouré de trois téléviseurs diffusant les chaînes d'informations en continu Bfm Tv, France 24 et CNN.
Chaque jour, le journal se construit au gré des invitations : collégiens, lycéens, étudiants d'écoles d'art, artistes invités, et visiteurs. Ce parti pris collaboratif permet de confronter les projections de chacun et d’éviter les lieux communs, de prendre de la distance face à l’émotion qui pourrait nous gagner.