Centre de culture contemporaine — Montpellier

Exposition

POST HUÎTRE

20/05/17 - 27/08/17

Après l’invitation faite à Yohann Gozard pour qu’il réalise une série photographique à Montpellier en lien à l’exposition Retour sur Mulholland Drive, La Panacée invite Olivier Cablat à réaliser un projet photographique sur le territoire dans le cadre de ce second cycle d’expositions.

En 2009, dans le cadre de mon projet Atlas, j’ai photographié un panneau en forme d’huître situé à proximité de Bouzigues.

Lorsque j’ai vu ce panneau pour la première fois, je me souviens avoir été immédiatement subjugué par cet cet objet singulier. Il a réveillé chez moi mon intérêt combiné pour le vernaculaire et la fantaisie architecturale, et il symbolise assez bien une sorte de force créative teinté de nonchalance et d’auto-dérision propre à cette région côtière de l’Hérault, dont ma famille est originaire.

En 2017, à l’invitation de La Panacée pour l’exposition John Bock / Wim Delvoye / Pré-capital, je vais revenir sur cet objet par le biais d’une recherche documentaire à deux directions. 

J’ai décidé d’une part de revenir à la genèse de cet objet en retrouvant les concepteurs originels du panneau, François et Bérénice Goni, à qui les producteurs d’huitres de Bouzigues avaient commandé le panneau en 1987. Je vais également présenter une sélections d’images issues de mon projet ATLAS, une autobiographie vernaculaire (2009-2017), dont est issue la photographie du panneau en forme d’huître.

De cette recherche va également naître la production de formes de mutations artistiques de l’objet initial : une publication, un film d’animation post-apocalyptique ou une planche de bande dessinée permettront de prolonger l’histoire de cette fiction documentaire.

Olivier Cablat