Centre de culture contemporaine — Montpellier
image Natsuko Uchino
Tourner autour du pot, 2015

Artiste

Natsuko Uchino

Née en 1983 au Japon

Natsuko Uchino produit avec l’humilité d’un artisan soucieux de la qualité de son travail. En cela, elle est proche de la philosophie rustique et simple prônée par Yanagi Soetsu au début du XXe siècle à l’heure de l’industrialisation galopante des pays du Nord. Faire référence à ce philosophe n’est en rien lié aux origines japonaises de cette artiste ; cette relation est liée à sa sincérité de personne ayant fait un « burn out urbain » et vivant aujourd’hui à la campagne. Natsuko Uchino organise régulièrement des banquets. Elle a ainsi produit quatre cent pièces de céramique en collaboration avec Matthew Lutz-Kinoy, avant de convier soixante-dix personnes à les utiliser.

Selon le duo, c’est cette utilisation conviviale qui a donné aux assiettes leur patine – pour ne pas dire leur Histoire. A l’image des arts mineurs qui forment souvent le faire-valoir d’une culture considérée comme plus « haute », le travail de Natsuko Uchino est un art de présentation. Il met en valeur un lieu, son terroir, sa culture et le réseau humain qu’il convoque. Les questions liées à l’environnement, l’économie et le paysage s’entrechoquent ; et Natsuko Uchino d’ajouter : « l’assiette est une surface culturelle et le véhicule de ces différents enjeux ». D’autres traditions populaires sont célébrées par son travail, comme le feu de la Saint-Jean ou les mâts de cocagne. Pendu à l’un de ces derniers, du miel a déjà été exposé par Uchino.

Elle a aussi réalisé du kombutcha ou des fabriques de yaourt lors d’événements. Le vivant est un matériau qui l’attire de plus en plus, car il lui permet notamment de remettre en question la frontière entre le « sale » et le « propre » qui, rappelle-t-elle, est toujours culturelle. 

Charlotte Cosson & Emmanuelle Luciani