Centre de culture contemporaine — Montpellier
image Kit Galloway et Sherrie Rabinowitz
Photo © Kit Galloway et Sherrie Rabinowitz

Artiste

Kit Galloway et Sherrie Rabinowitz

Après une formation en architecture à l’Université de Berkeley où Sherrie Rabinowitz s’intéresse à l’influence de l’espace sur les relations humaines. Elle cofonde en 1972 Optic Nerve, un collectif de production de vidéo indépendante à San Francisco.

En 1975, elle se rend à Paris pour une conférence sur la vidéo expérimentale américaine. C’est dans ce contexte qu’elle rencontre Kit Galloway, artiste vidéaste, co - fondateur avec Dave Jones et Jack Henry Moore du collectif VIDEOHEADS en 1972 à Amsterdam.

Ensemble, Kit Galloway et Sherrie Rabinowitz commencent, dès 1975, un travail de recherche sur l’esthétique dans la télécommunication.

Passionnés par l’idée de rapprocher dans une même image des personnes géographiquement éloignées, déterminés à faire sortir l’art vidéo des galeries pour le confronter au public, ils créent une série de dispositifs qui construisent « l’image comme lieu » (« image as place ») .

En 1977, ils commencent le projet de recherche Mobile images qui explore les possibilités technologiques du satellite. Dans Satellite Arts Projects (1977) organisé avec l’assistance de la NASA, deux groupes de danseurs situés à deux endroits différents sont réunis dans une image et semblent danser ensemble.

En 1984, dans le cadre du Olympic Arts Festival, Kit Galloway et Sherrie Rabinowitz créent l’Electronic café à Los Angeles, acronyme pour Communication Access For Everyone. Le dispositif reliait le Musée d’Art contemporain et quatre restaurants de différentes communautés de Los Angeles dans un espace virtuel, en utilisant les technologies existantes: ordinateurs, téléphone, fax, etc…

Ainsi, les participants ne parlant pas la même langue pouvaient choisir leur mode de conversation : dessin, vidéo, texte, son…

À partir d’un réseau physique, Kit Galloway et Sherrie Rabinowitz créèrent un espace virtuel d’échanges et de création, où une nouvelle communauté prit forme. En 1989, le Electronic Café international s’installe de manière permanente au 18th Street Art Center de Santa Monica.