Centre de culture contemporaine — Montpellier
image Alvin Lucier
Affiche: ABRèGe + Kidnap Your Designer

Artiste

Alvin Lucier

Alvin Lucier (né le 14 mai 1931 à Nashua, New Hampshire, USA) est un compositeur américain.

 

Lucier «   organise des processus ouverts afin de découvrir les propriétés particulières des matériaux ou espaces choisis et ce qui les distingue dans différents contextes» (Michael Nyman, 'Experimental Music : Cage and Beyond' [1e edition : 1974], 2e edition, Cambridge University Press, 1999, pp. 105-106, cité dans http://www.louvre.fr/alvin-lucier).

 



A partir de 1965, avec ‘Music for Solo Performer’, Alvin Lucier crée des dispositifs et des installation qui mettent en jeu le corps du performer et/ou du spectateur. Ainsi, ‘Music for Solo Performer’ est produit par les ondes alpha émises par le cerveau et détectées au moyen d’un électro-encéphalogramme. «Ce n’est pas la technique qui m’intéresse, dit Lucier, mais la situation particulière d’une personne (…) Je ne m’intéresse pas aux ondes alpha, mais à la charge électrique du cerveau, qui se trouve à l’intérieur de nous (…) Étant enseignant, je me dis que mes pièces sont de l’ordre de l’instruction (…) car elles se fondent sur des forces dont la plupart des gens ignorent l’existence (…) Vous n’avez pas besoin d’être un virtuose pour jouer ma musique, ce qui est formidable. Vous n’avez pas non plus à improviser ni à faire des choix (…) J’essaye de créer des pièces qui sont des modèles de situations sociales potentielles» (http://www.ubu.com/film/aether_lucier.html).

  

Cette mise en situation du spectateur et/ou du performer marque des oeuvres comme ‘Music On A Long Thin Wire' (1977), où un fil de piano est tendu à travers une pièce et activé par un oscillographe et des aimants. Dans ‘I am Sitting in  A Room’ (1969), le performer enregistre  et ré-enregistre à de multiples reprises un texte diffusé dans une pièce, laquelle devient une composante essentielle du morceau (http://www.ubu.com/sound/lucier.html).

  

En France, Alvin Lucier a été joué récemment à Dijon (Consortium de Dijon, 2007), au Plateau - FRAC Île-de-France (2011) et au Louvre (‘I am sitting in A Room and Other Works’, octobre 2013).